Les vacances d'été (qui ne mérite ce nom que pour certains...! ici c'est l'automne....) se terminant, je fini ma série par les plaisirs gustatifs. Je pourrai encore vous faire d'autres rubriques mais toutes les bonnes choses ont une fin et il est important, si vous vous rendez là-bas, qu'il vous reste des découvertes. Mais je ne suis pas inquiète, chaque voyage est différent, il suffit juste d'un évènement local ou d'un état d'esprit du moment pour donner une toute autre ambiance. De plus nos aspirations ne sont pas les mêmes, vous ne verrez pas les choses comme nous. Ce dont je suis sûre, et c'est la tendance générale, c'est que vous aimerez cet endroit et ces gens, il est impossible de ne pas succomber à ce charme si particulier.

La cuisine fait partie d'un pays et la découvrir est un des plaisirs de la vie. De ce côté, il est difficile de détailler ce que nous avons mangé, c'est très varié et les plats sont servis tous en même temps, comme au Vietnam. Je ne peux que vous donner notre impression globale, cuisine équilibrée révélant de multiples saveurs, des textures inconnues..... et une grande différence entre ce que le touriste a dans son assiette et le régime habituel....!! mais ça c'est coutumié en voyage.

cuisine

A Bali, on peut manger n'importe quand et n'importe où. Les marchands ambulants sont omniprésents. Chacun a sa spécialité et un vélo aménagé suffit souvent à colporter sa production. Et toujours avec le sourire...

restaurants

Voilà, il faut refaire les valises pour retrouver nos vies bien réglées, nos (le plus souvent) ridicules petits soucis, nos maisons bien solides et bien propres. Mais il y a une chose que j'ai essayé de rapporter.... c'est le sourire sur mon visage. Arrivée à CDG, j'ai fait un sourire à un homme avec qui nous montions dans l'ascenseur, il m'a fusillé du regard, je n'ai pas pu m'empêcher de dire tout fort à mon mari "et bien on a retrouvé les têtes de c...s"....!!!! Dans nos civilisations riches, nous avons perdu les petits bonheurs... il ne faut plus que des gros bonheurs achetés avec le fric obtenu par tant de stress!!

A Bali, on n'arrête pas de se dire bonjour en se croisant. Ici, vous rentrez dans une boutique et vous dites "Bonjour Messieurs dames" bien fort ..... personne ne répond. Merci les grandes surfaces anonymes.... elles nous sont certes indispensables mais de là à en perdre la courtoisie dans les lieux plus intimes...!! et bien je continuerai à rester sans réponse à mon bonjour, mais je ne céderai pas. (un comble : à La Baule cet été, un commerçant m'a remercié de ma courtoisie...!).

à plus et merci de votre fidélité pour ce carnet de voyage.