On ne peut pas parler de ce pays sans évoquer la steppe qui occupe une grande majorité du territoire. Les paysages sont magnifiques. L'odeur des herbes est une évocation culinaire. Les troupeaux sont libres de leurs mouvements. Le silence est reposant (sur une longue durée il doit devenir pesant...!!!).

A l'époque de l'année de ce voyage (printemps), la nature reprenait ses droits après une période de froid intense. La steppe était couverte de coquelicots, de tulipes sauvages et de quelques autres fleurs. La verdure refaisait surface avec des couleurs tendres. Les tortues quittaient le lieu de leur hibernation et cherchaient à manger. Les bousiers "s'énervaient" sur les crottes des châmeaux. Nous avons même vu un lièvre très pressé qui devait avoir un rendez-vous avec sa belle.... et découvert, caché dans les herbes, un scorpion encore endormi....

Notre voyage comportait une nuit sous yourte dans le désert, nous avons donc pu largement profiter de cette nature sauvage.

la_steppe

Les astrakans en profitaient pleinement également.....

noli